• Accueil
  • > -> PERSPECTIVES TRANSVERSES

Archive pour la Catégorie '-> PERSPECTIVES TRANSVERSES'

Page 23 sur 23

Ressource en eau et santé humaine

Les dangers de la pollution diffuse et des micropolluants 

    Si l’eau peut-être qualifié de vecteur de vie, c’est aussi un vecteur de maladie. 6% des morts dans le monde le sont causées par des maladies (bactéries) transmises par le vecteur eau du fait de la défaillance des systèmes d’assainissement et des difficultés d’accès à l’eau potable qui touchent près de 1.1 milliard d’individus, tous principalement situés dans les pays en développement. Mais nouvelles menaces font craindre que l’eau puisse devenir le poison du siècle et le bouillon de culture de nouvelles maladies touchant principalement les pays développés :

  • Nitrate, eutrophisation et hausse des températures favorisent le développement des cyanobactéries émettrices de toxines nuisibles aux organismes aquatiques. En s’accumulent tout au long de la chaîne trophique aquatique, des animaux non aquatiques (bétail, oiseaux) peuvent être contaminés en s’alimentant ou en buvant. Les eaux « contaminées » sont immédiatement interdite à la baignade.

  • La pollution par les produits pharmaceutiques, les antibiotiques et diverses hormones seraient responsables de mutations observées chez les espèces aquatiques (anomalies constatées dans le développement des organes sexuels) et d’une résistance accrues des bactéries.

  • Les pesticides aux effets cancérigènes qui s’accumulent tout au long de la chaîne trophique aquatique, finissent par se retrouver en de forte concentration chez l’homme.

Les impacts sont donc directs sur la santé humaine et animal, indirects sur le tourisme, l’agriculture, l’aquaculture et l’élevage et donc sur les revenus ruraux futurs. Par ailleurs, sachez que le stock d’antibiotique disponible diminue au fil du temps au moment même où les bactéries deviennent plus résistantes. Pour les laboratoires pharmaceutiques ce ne sont pas des produits qualifiés « aujourd’hui » de rentables.

    Une eau de qualité est également un intrant du processus de production des produits de santé. En France, les quatre branches industrielles les plus consommatrices d’eau totalisent les deux tiers de la consommation industrielle avec :

  • Chimie de base – production de fibres/fils synthétiques 34,3 %

  • Industrie du papier et du carton 12,6 %

  • Métallurgie 7,7 %

  • Parachimie et Industrie pharmaceutique 7,7 %

    La dégradation des qualités sanitaires de l’eau du « robinet » a des conséquences immédiates sur la consommation d’eau en bouteille. La production de celle-ci ayant des impacts écologiques importants (transport, conditionnement, surexploitation des sources…).
De 1999 à 2004 la consommation mondiale d’eau en bouteille a cru de 54% pour atteindre 154 milliards de litre et générer un flux de consommation estimé à 100 milliards de dollars par an, au prix moyen du litre supérieur à celui de l’essence. La Chine a doublé sa consommation sur la période, tandis que l’Inde l’a triplée. Dans l’hypothèse où la Chine élèverait sa consommation par habitant au ¼ de celle des USA, ses besoins représenteraient alors 20% de la consommation mondiale de 2004.

Prospective

    Toute chose égale par ailleurs, quelle pourrait-être les projections en extrapolant les tendances actuelles ? Dans un contexte de raréfaction de la ressource en eau disponible, quelles seront les conséquences de l’augmentation induite du coût de la santé sur la cohésion sociale ?

L’apparition de maladies nouvelles ou la résistance accrue des bactéries du fait de l’impact des polluants entrainent :

  • une augmentation des frais de recherches et développement qui renchérissent l’accès à la santé et un surcoût énorme du traitement de l’eau potable qui renchérie son prix. Les deux effets combinés impactent le budget des ménages et crée des effets de substitutions entraînant des pertes économiques importantes, dans un contexte où les systèmes de santé déjà saturés sont incapables d’absorber les surcoûts, les classes moyennes refusant d’en porter seules le poids.

  • une diminution de l’espérance de vie dans certaines zones de l’Europe (zones soumises au risque inondation entre autre) et une diminution de la fertilité humaine. Les deux effets combinés entrainent une crise démographique en Europe.

Par ailleurs le revenu des populations rurales est largement amputé du fait :

  • de la disparition des pêcheries terrestres, qui s’ajoutant à la disparition des pêcheries océaniques fait peser tout le poids de l’approvisionnement sur l’aquaculture de type industrielle à base de céréale (1T de céréale pour 1000T d’eau).

  • l’interdiction quasi permanente de l’ostréiculture.

  • la baisse du tourisme rural du fait de la mauvaise qualité des eaux de consommation et de la disparition des écosystèmes aquatiques.

Au final l’exode rural implique paupérisation et concentration accrue dans les villes, concentration augmentant en retour la vulnérabilité des populations urbaines au risque sanitaire.

    Au plan mondial, la confiance entamée sur la qualité des eaux potables (nitrates, pesticides, micropolluant) implique une hausse des consommations des produit de substitution (sodas, eau en bouteille…). Cette modification comportementale a des conséquences tant sur la santé (obésité, surconsommation minérale…) que sur la production de déchet (emballage) et la consommation d’énergie (fabrication du plastique à partir du pétrole, transport longue distance). Cette demande croissante implique un surpompage des sources encore reconnues comme non polluées. Les périmètres de protection des captages sont étendus et défendus, plus aucune activité agricole n’est autorisée en amont des captages.

Une véritable guerre commerciale se met en place sur le marché de l’eau en bouteille, certain pays décide d’interdire leur importation et lève des taxes pour mettre à niveau leur infrastructure de potabilisation, d’autres font le pari couteux de la désalinisation.

Ecosystème TV.fr : Sunday sofa (b)redroom

Chaque semaine, sur le célèbre canapé rouge de VD, Michel fait revivre le parcours de personnalités d’horizons aussi variés que ceux de la chanson, de la littérature, du cinéma ou de la politique.Tout Public (:)

Ecosystème TV.fr : Sunday sofa (b)redroom dans -> ACTUS tpd

     Ampoules grises à faible consommation neuronale, petit village logé au coeur de la ruralité audiovisuelle française, il faut bien admettre que notre version du Twin Peaks dominical dépasse de beaucoup sa petite soeur américaine quand il s’agit de mettre en scène l’absurdité ordinaire. 
Oui-oui, nous allons bien plus loin chez TV.fr !

Un monde sans fin d’après-midi fait d’invités tous pris dans un éternel retour du même. Complétons le dispositif par un jeu de miroir canapé/chaussette versus pantoufle/frigidaire par écrans de télé interposés. L’interactivité maximale ! Deux mondes s’observent. L’isolé damné du dimanche s’invite à la table d’un bon père de famille à la tranquillité rassurante. Pas d’inquiétudes, les convives seront les connus. A l’épreuve du temps, les mots et les choses demeurent donc fidèles à « Identique », cette fameuse divinité multimédia meilleure amie de l’homme juste après le chien. Fourchettes à gauche, couteaux à droite comme au bon vieux temps. Aller, pour déconner on aura peut-être la chance d’entendre un bon mot de Guy B. en digestif.

« La télévision est devenue une industrie où tout est jetable: les émissions comme ceux qui les présentent. » MD

Ici, on bouscule la règle. Pas un mouvement, surtout resté figé jusque dans la posture. Minimiser toute différence brutale de potentiel. Canapé sur chantilly crème, attention ça dégouline un peu. Mais c’est énorme ! En veux-tu en voilà voilà de la resistance. Tiens je vais inviter mon chien à lécher le fond de mon pot de yogourt. Messieurs, apporter moi donc un jeune pour nous imiter nos vieux ! De ceux qui sont morts pour la sainte patrie de la literie et qui ont par ailleurs réussi l’exploit de quitter l’orbite VD(P).

C’est qu’à la cour du bon M. le bienheureux, les troubadours ne manquent pas. Ici, le clonage est une pratique connue depuis des lustres et qui ne manque pas de se transmettre par delà les générations. Les générations d’ailleurs, on ne les compte plus. Sans doute la 5ème après la disparition du logo de l’ORTF. Et aujourd’hui, ils sont plusieurs millions a célébrer silencieusement sa résurrection dominicale. Mais quel est le véritable secret de la secte du dimanche ?

« Le vedettariat, c’est bidon. Vous mettez une vache à la télé, c’est la vache la plus célèbre. » MD

Tant il semble physiquement épuisant de nager dans l’immobilité de canapés couleur sang, l’émissions à cependant le bon goût de vous libérer quelques heures dans un calendrier dominical des plus chargé. Reprenons notre souffle, deux heures à attendre la suite… Le grand ver Tenia avait dit en son temps, celui ou la viande se mangeait encore crue,  »les amis de mes amis sont mes amis« . Faisant sienne cette devise lombricole, nous allons donc pouvoir explorer l’intérorité organique, portrait en 2D d’un intestin infecté par ses amibes, d’un personnage produit par la TV et qui reproduit la TV. 

Rassurons nous dans le monde de VD aucune espèce emblématique n’est en voie de disparition. De digestion ? Faute de mieux, force est d’éructer un grand merci à l’adresse de notre Michel national. Amortir les transitions générationnelles et sociales de notre bon pays nécessite sûrement un énorme savoir-faire. Produire une gaïté populaire bon marché sans les effets secondaires des neuroleptiques ? Voilà bien l’effet tampon indispensable et l’exemplarité d’un pouvoir écologique inégalé dans le recyclage des idées à l’infini. Même à partir des vannes de Guy B., c’est dire si la méthode est économe en énergie.

http://www.dailymotion.com/video/4fRCfHHRLbMofazAr 

Que tous les écoliers prennent leurs cahiers de note, que les étudiants étudient le phénomène et le symptôme! Car voilà peut-être l’écosystème humain le plus économe en informations et énergie extérieures, le pas le plus important vers la résolution finale de la question du mouvement perpétuel, la solution à l’urgence de l’avenir, la pillule à décélérer et dénouer la complexité du monde.
Le réchauffement cathodique ? Vous voulez rire ! La solution technique existe et performe depuis bientôt 50 ans. Bastion nécessaire de la résistance gaulloise à la médicalisation psychiatrique. Extraits. Attention, posologie non communiquée, résultats à dupliquer. La retraite à la TV pour règler les déficits des comptes sociaux, vive le bénévolat, vive le service public !

michou dans David Lynch

Afin de vérifier de visu l’existence réelle de cet OTNI qui réinvente la notion de divertissement globale : enregistrement médicinal le mercredi à partir de 14h00 au Studio GABRIEL : 9 avenue Gabriel – 75008 Paris
Pour assister : 01.42.65.58.00
Pour remercier et vérifier le paiement de sa redevance au service public :
http://relations.france2.fr/

Ekolopathie (:)

http://www.dailymotion.com/video/7D5YQcwyNhugmd3H3

1...1920212223



Secrétaire-Chsct-Crns |
Communication NonViolente -... |
ma vision des choses!!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boîte à idées
| robert robertson
| Le VP Marie-Victorin