Archive mensuelle de mai 2009

Du mur dans le too « dur »

Du mur dans le too ACTUS vanneaux1" /> 

Petit blog machine dans un sursaut de réveil sur sa fonction : compilateur générateur d’occasions pour capillarisation. Parlant de quoi ? D’écologie et de style de vie, ou plutôt d’écosophie, l’art de faire entrer et cohabiter/coévoluer dans son champ perceptif des perspectives du monde, des rapports. Coprésence, cohabitation, coévolution, attention, présence, apparentement, …  » de quelle manière faisons-nous l’expérience du monde et comment l’exprimer ?  » David Rothenberg

***

Deux articles du Monde, complémentaires, ont donc réveillé l’attention des antennes de la machine dormante.

* Extrait d’un article du Monde en date du 23.04.09 :  » La France pousse l’Europe à améliorer l’expertise sur les OGM « 

 » Les biotechnologies, la biodiversité et le vivant sont les sujets cruciaux du XXIe siècle. La société a besoin d’être extrêmement bien informée, de façon scientifique, mais pas seulement par les sciences dures « , estime M. Borloo.

* Extrait d’un article du Monde en date du 23.04.09 :  » La pollution de l’air freinerait le réchauffement « 

 » Dépolluer l’atmosphère peut-il aggraver le réchauffement du climat ? Il y a quelques semaines, des chercheurs avaient annoncé qu’un ciel plus clair, débarrassé de ses aérosols, pourrait contribuer à augmenter les températures au sol. Une équipe britannique décrit dans la revue Nature du 23 avril un autre phénomène, qui concourt au même résultat. Elle a ainsi calculé que les particules en suspension dans l’atmosphère, en contribuant à la diffusion du rayonnement solaire, ont tendance à accroître le processus de photosynthèse et, par conséquent, à augmenter l’absorption par le sol et les plantes du CO2, principal gaz à effet de serre. Quand l’air est pur, au contraire, le rayonnement est direct et les végétaux se font eux-mêmes de l’ombre, ce qui diminue leur capacité à capter le CO2 atmosphérique (…)

La pollution atmosphérique a cependant un autre effet, antagoniste :plus l’air est pollué, moins les rayons du Soleil parviennent à la surface de la Terre. C’est ce qu’on appelle l’obscurcissement global. Si l’on déduit la perte de stockage de CO2 causée par ce phénomène, les chercheurs estiment à 10 % l’augmentation nette du puits de carbone causée par la pollution atmosphérique (…)

 » L’effet de réduction de la pollution de l’air au cours du prochain siècle ne sera pas dramatique puisqu’il est impossible d’éliminer toutes les particules en suspension dans l’atmosphère « , estime Olivier Boucher (…) directeur de l’équipe climat, chimie et écosystèmes au Met Hadley Center (…) « 

vaches dans Entendu-lu-web




Secrétaire-Chsct-Crns |
Communication NonViolente -... |
ma vision des choses!!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boîte à idées
| robert robertson
| Le VP Marie-Victorin